COVID 19, en crèche : Nos habitudes changent !

L’heure est au bilan après un printemps 2020 marqué par des contraintes extérieures qui sont venues bouleverser le secteur de la petite enfance.

Quels impacts de l’épidémie de Covid-19 sur le personnel ? Cet événement modifiera-t-il les comportements ?

Clarté Milan, présidente de la société Facilicrèches et Marina Interior, spécialistes de l’aménagement des espaces de la petite enfance, exposent leur réflexion commune.

Une expérience inattendue

Les crèches et écoles ont, depuis toujours, une culture de l’hygiène, de la santé, des réglementations, etc. Mais la période de l’après confinement remet en perspective les attentes sur l’adaptabilité des lieux, le mobilier évolutif ou encore la capacité des nouveaux espaces à répondre aux règles sanitaires. Ces impératifs se doivent d’être compatibles avec le projet pédagogique de chaque crèche ou école, tout en considérant l’humain.

En effet, aujourd’hui, nous savons que le personnel de crèche attache une plus grande importance qu’avant à sa mission et au service rendu aux familles. Les équipes se sont démenées pour accueillir dans les meilleures conditions les enfants, malgré la présence “du petit nouveau” ou “de la petite nouvelle”, appelé Covid-19. Ceci a fait ressortir des qualités comme la résilience, l’écoute, le respect, mais aussi la créativité et la solidarité entre les membres d’une équipe et envers les familles. Des traits qui sont apparus essentiels pendant le confinement. L’élan naturel du personnel vers la protection et la santé est bel et bien là et a ainsi permis aux parents de retourner travailler sereins et en toute confiance après avoir déposés leurs enfants dans ces conditions exceptionnelles. Cet épisode de l’année a révélé une réelle capacité d’adaptation et a contredit la résistance au changement du secteur de la petite enfance.

C’est ainsi que des dizaines de nouvelles solutions d’organisation de l’accueil et de l’aménagement ont vu le jour, pendant cette période si particulière, tout en gardant au centre de ses préoccupations le bien-être de l’enfant.

Le quotidien anxiogène prédit et décrit à la suite du confinement s’est finalement révélé comme une source de nouvelles solutions d’aménagements qui sont venues casser la routine et la lassitude des équipes dans nos crèches et écoles. Une expérience, non prévue, qui a permis de réunir les individus de manière tout à fait innovante afin de créer un fort sentiment d’appartenance au sein des crèches.

Être acteur du changement

Les changements qui impactent l’environnement de travail (épidémie, réouverture de crèche, déménagement) sont déstabilisants pour le personnel. Mais ces moments sont aussi le moyen de révéler le potentiel d’une équipe. Ils apparaissent comme des opportunités pour optimiser les espaces et l’organisation de travail.

Les qualités humaines du personnel de crèche, associées à la réflexion de la conception des espaces, pourraient bien être l’émergence d’une nouvelle façon d’impliquer. Ainsi pourrions-nous valoriser le travail d’équipe et finalement se rendre compte que « être acteur » favorise la réussite et décuple le sentiment d’appartenance.

Capacité d’adaptation du personnel : une compétence qui permet de repenser des aménagements plus flexibles et de moins subir les événements extérieurs.

Réinventer les espaces des crèches et des écoles, c’est trouver des solutions fondées sur cette expérience humaine inédite afin d’assurer la continuité d’un service public de qualité.

N’attendons pas la prochaine crise pour mettre en mouvement les professionnels de terrain et  les impliquer pour anticiper le changement !

 

Facilicrèches, agence d’aménagement spécialisée dans la création de crèches et écoles.

Marina Interior, conseil spécialisé dans l’aménagement des crèches et l’accompagnement des équipes.

 

Retrouvez-nous sur Instagram